vendredi 14 décembre 2018
Choisissez le type de recherche
 
  • Site
  • Web
Search
   Connexion
 La mémoire, quel atout pour ma postérité !    

La crise du pétrole a eu des répercussions insoupçonnées. Année de grâce, elle a modifié profondément bien des comportements et bien des vies.

Voici un extrait du journal Vers l'Avenir :

Les participants de la première sortie du club cyclo L'Effort d'Autre Eglise.  

                                                                   

En décembre dernier, à Autre Eglise, s'est formé un club cyclo. Un sponsor a été trouvé et, au cours de la réunion qui s'est tenue le 7 décembre, un comité s'est constitué ; il est présidé par Constant Van Hamme, le secrétaire est Pierre Jacmin, le trésorier est Gérard Van Hamme et le secrétaire-trésorier suppléant est François Spagnolo. Des vareuses bleu et blanc, marquées de l'emblème du club ont été commandées et plus ou moins vingt-cinq inscriptions ont déjà été enregistrées. Le dimanche de Pâques, pour la première fois, ce club "L'Effort" est sorti. Les cyclistes ont accompli près de vingt-cinq kilomètres en faisant le tour de la commune de Ramillies. "L'Effort" projète une animation particulière pour la fête du premier dimanche de juillet, à Autre Eglise.  

 A cette époque, le cyclotourisme se développe et prend des allures de tornade et balaye tous les préjugés sur son passage. Les 6 heures fleurissent, les organisations de tout genre apparaissent et L’EFFORT participe au 1er Tour du Brabant en 1979, en 1980 aux 24 h de Wavre, en 1981 aux 24 h de Gosselies, en 1982 à Mazy-Aarschot-Mazy. L’EFFORT organise ses propres 6 h et s’allie à Ligny pour créer Autre Eglise – Ligny - Autre Eglise.

C’est le moment où, voulant continuer à grandir, les responsables décident de changer de local et de créer un nouveau club qui se voudra accessible à tous et qui propagera le cyclotourisme régional.

Ce nouveau club est créé le 22 janvier 1983 au café La Margelle où il siège depuis lors et qui est à l’origine de son nom. Pierre Jacmin, Louis Hanquin, Robert Grégoire, Michel Briers et Guy Draelants conduisent le groupe sur les fonds baptismaux. Le groupe commence fort ; ils sont 6 à participer à Paris-Roubaix. Ils feront Carolocyclorama en grand nombre et le Tour du Brabant.

Ils organisent les 6 h d’Autre Eglise et Autre Eglise-Ligny- Autre Eglise.

 

1984 les voit participer à Namur-Bouillon-Namur qui s’avère être un plat plutôt difficile à digérer. Les membres du groupe ont des niveaux cyclistes différents et des vues contrastées quant à la façon de concevoir le cyclotourisme.

1985 est l’année du nouveau maillot vert à 2 bandes verticales blanches.

La Pédale d’Or de Ramillies ayant vu son nombre d’adhérents chuter, ses quelques membres restant s’affilient à La Margelle. Fernand Motte, président et co-fondateur de la Pédale d’Or reçoit à la fête du village le club français d’Iwuy. Notre club se charge de les guider depuis Fleurus jusqu’à Ramillies Village. Des liens se nouent et, au total, 10 rencontres auront lieu entre nos 2 clubs, 5 en Belgique et 5 en France.

C’est aussi la première grande sortie du samedi organisée par La Margelle pour ses membres, en l’occurrence Durbuy.

L’Assemblée Générale laisse apparaître des divergences déontologiques profondes en son sein. Les demandes des membres amènent une modification de la composition du comité.

1986 démarre sous l’impulsion de Louis Varvennes, Joseph Costermans et Louis Hanquin. Une nouvelle dynamique se fait jour et d’autres organisations apparaissent notamment le circuit des 6 Vallées et le barbecue familial.

En 1987, le nombre d’affiliés chute encore pour atteindre 24 au décompte final. Mais l’hémorragie est stoppée.

Le groupe étant trop restreint lors des sorties du samedi, La Margelle s’entend à partir de 1988 avec la Pédale Jodognoise pour des organisations alternées.

La confiance revient petit à petit. En 1989, le groupe augmente et les organisations se diversifient. Paris-Roubaix revient à l’ordre du jour avec une préparation de plus de 200 bornes en transitant par le Lac de Virelles. Une première, 2 cyclos se lancent à l’assaut de l’Alpe d’Huez et des 2 Alpes lors d’un séjour estival en France.

La progression se poursuit en 1990. Paris-Bruxelles s’affiche et second week-end familial à Wenduine.

1991 est une année particulière en émotion. Gent-Wevelgem, Eindhoven, week-end familial à Oostduinkerke, mini-foot notamment. Suite à la démission de Louis Varvennes qui a largement contribué à redresser la barre, Louis Hanquin accepte le mandat présidentiel.

Sous sa présidence, en 1992 La Margelle continue sa marche vers l’avant et s’attaque à de nouveaux challenges : Milano-Sanremo, Amstel Gold Race, Tour des Flandres, Route des Forêts Ardennaises, Belles d’Europe entre autres.

1993, c’est la fiesta. Le club a 10 ans et fête les 10 ans de présence en son sein de Yvan Dumont, Guy Draelants, Michel Freson et Louis Hanquin, seuls rescapés de la création du groupe en 1983.

1995 nous laisse pantois. Yvan Dumont qui a énormément travaillé dans l’ombre nous quitte brutalement. Maintenant encore, nous regrettons sa franchise, sa dynamique, sa disponibilité.

Tunnel oblige, nous visitons Londres.

En 1996, ce sera Paris.

1997, ce fut Amsterdam et l’arrivée d’Amédée qui signe ses premiers éditoriaux en wallon.

1998 voit apparaître Secourix qui nous explique les premiers soins et comment appliquer des bandages. Ce que nous avons bien du mal à effectuer.

L’année 1999 nous apporte notre première sortie découverte régionale. François Jacob se charge de nous concocter un périple autour de Val Dieu. Les années suivantes nous verrons Orval, St Sixtus, Westmalle, toutes bières d’abbaye. Lors des ces sorties, les épouses nous accompagnent pour visiter les environs pendant que nous pédalons.

Bardotix prend le relais en 2002 et nous emmène à St Vith et à Tournai en 2003.

Vive 2003, création du site internet et, surtout, le club fête ses 20 ans d’existence.

Pour l’occasion les 3 survivants de la création sont mis à l’honneur : Guy Draelants, Michel Freson et notre président Louis Hanquin. L’équipement a été redessiné et tous les membres reçoivent un maillot, un cuissard et une veste.

Histo3.jpg

Le groupe se trouve actuellement bien dans sa peau et envisage 2004 sereinement. Milano-Sanremo était à l’affiche pour la plus grande joie de ses amoureux car la Cipressa manquait au palmarès.

Le grand Duché du Luxembourg a également reçu la visite de nos vélos et de leurs familles.

2005 verra les voeux de plusieurs des plus fidèles s’exhausser. Nous sommes en partance pour les Vosges et un week-end de Pentecôte nous accueille avec femmes et enfants. La météo nous en a voulu mais l’ambiance fut telle que la météo n’a pas réussi à nous perturber. Bonne préparation pour s’atteler à Liège-Bastogne-Liège, Namur-Bouillon-Namur, la Guerre de la Vache et ….Alex et Guy ont fait la grande traversée des Alpes après, il y a quelques années la Luc Alphand. Alex s’est fait un Tour de Galles en solitaire, 950 km en VTT.  Applaus.

2006 fut une année réussie malgré que quelques-uns de nos membres ont été touchés par la malchance et la maladie. N’en déplaise le Ventoux fut le point d’orgue de la saison. 19 cyclos s’y sont frottés. Quelle joie lorsque le 19ième atteint le sommet grâce à l’aide de ses copains.

Formidable aventure et qui permit de resserrer les liens. Sur cette lancée, 13 gaillards ont participé à la Crique.

Alex, malgré un genou récalcitrant s’est lancé dans un tour d’Islande (voir par ailleurs) en solitaire. 1.600 km où il rencontra des conditions climatiques pas très agréables, beaucoup de pistes, froid et neige. De leurs côtés, Pierrot et André se sont lancés dans une randonnée itinérante Loire-Morvan au parcours relevé.

2007 débute par 2 évènements festifs : un bowling et le dîner du club. L’ambiance fut du tonnerre. Tout débutait fort bien. Cette année vit le groupe passer le week-end de Pentecôte en Baie de Somme qui fut une surprise puisque le dénivelé nous impressionna. 15 jours plus tard, les Boucles de la Semois étaient au programme avant de faire une diagonale à notre manière. Virton – Autre Eglise 175 km et le lendemain Autre Eglise – Ostende 220 km. Diagonale marquée par la pluie. Nous avons 6 jeunes de moins de 17 ans. Le groupe est toujours privilégié mais la famille n’en n’est pas pour autant exclue. La preuve, le week-end en France, le barbecue en août et le voyage en région Athoise.

Histo5.jpg

Reprise 2008…

25 ans en 2008. Une année qui s’est lancée toute seule comme une grande. Bowling pour reprendre le contact après les fêtes suivi du dîner annuel avec une ambiance de feu pour les 25 ans du club et de ses 2 plus anciens serviteurs depuis sa création. Messeigneurs Louis et Michel. Munster nous a accueilli à la Pentecôte avec ses cols : Petit Ballon, Platzerwasel, Grand Ballon, route des Crêtes, Wettstein, Linge, First Plan, les 3 Epis. Le 7/6 Paris-Autre-Eglise avec 150 km sous la pluie. La mer pour combler nos épouses avant les vacances. Le barbecue nous rassemblait avant d’aller sillonner la région d’Aubel. 2008 a vu 7 jeunes entre 12 et 17 ans.

2009 serait une année importante selon certains. En effet, le nombre des membres est en augmentation, 59. Si le bowling et le dîner annuel permettent de vérifier les tours de taille, lors de la première sortie nous étions 48 à pédaler. "qué paquet, Monseigneur". Champagne aidant, ce fut la fête aux guibolles parmi les coteaux aux noms prestigieux.  Ce fut une préparation festive avant de se lancer sur l'Amstel. Le voyage annuel vers la côte nous a préparé aux vacances. Pour les terminer, notre voyage nous a conduit au GD de Luxembourg.

Cette année, nous avons 9 jeunes qui ont entre 13 et  17 ans.

2010 s'annonce difficilement avec une météo dérangeante. Cela ne les a pas empêché de fêter Ghislain, Jean-Claude et Roland pour leurs 25 ans au sein du groupe lors du repas annuel. De plus, un nouveau véhicule est venu assurer des transports importants sur les différents lieux de séjour. L'Alpe d'Huez était un de ces faits d'armes. Un week-end en Val de Loire a resserré les liens entre tous ces amoureux de la vie. Une sortie familiale à Brugge a permis de confirmer le rôle du véhicule. 2010 s'est révélé être un année magnifique.                                       

Nous terminons avec 60 membres dont quelques inactifs. Notre souper aux moules a battu les records. 859 repas vendus. Lors de l'Assemblée Générale, Michel a préféré se retirer du comité pour laisser place à un jeune. Bienvenue à Jean-Jacques qui met son dynamisme à la disposition du groupe. 

L'hiver nous perturbe et l'ami Pierrot grogne, rogne son frein. Il espérait aboutir à 247.000 km fin 2010. Hélas, la neige lui a joué 7 lignes à rien. Il devra attendre 2011 pour battre ce chiffre. Encore quelques efforts en bon septuagénaire et il atteindra 6 tours complets de la terre. Bravo Pierrot, tu peux continuer sur cette voix mais pour cela il faudra ménager la monture. Tu sais pertinemment bien de la laquelle nous parlons.    

2011, c'est reparti.

Jean-Jacques prend petit à petit ses marques aux côtés de Jean-Marc dans la conduite de notre groupe. Mais avant de se lancer, le dîner annuel nous a permis de fêter Michel pour son action au sein du comité. Merci Mich pour tout ce que tu as donné même si beaucoup pensaient que tu étais trop peureux. Nous avons aussi fêter André pour ses 20 ans chez nous. Nous perdons quelques membres inactifs, mais nous terminerons la saison avec 55 membres. Cette saison n'a pas vu de grands faits d'armes. Si notre challenge (Gent-Wevelgem) visait un grand nombre dans le groupe, il rencontra un succès mitigé. Mais nous avons beaucoup de baroudeurs qui ont promené notre logo au 4 coins de la Belgique.

Nous avons participé à la semaine européenne (UECT) à Marche. En août, nous avons visité Mons en espérant que cela aide Elio le magnifique à faire pencher la balance. Le barbecue d'août fut un grand cruuuuuuuuuu. Si vous ne connaissez pas le "bar daf", en 2012 venez-y. Notre souper aux moules a connu son succès traditionnel. 

Si Pierrot nous a donné quelques sueurs avec sa santé, d'autres n'ont pas hésité à l'imiter. Messieurs, svp bien, n'en remettez pas une couche. Par contre, l'ami Emile nous a comblé. Si en 2010 il a pris place sur le podium avec le meilleur kilométrage, en 2012 il ne s'en est pas laissé compter. Il a fait une totale, il a participé à tout ce qui a été organisé. Bravo Emile, encore 5 ans et tu seras sur tous les podiums. 

2012, ce  fut la 30e saison de La Margelle.

Les premiers pas 2012 se font avec le bowling qui recense les optimistes car ils préparent le dîner annuel. Les vestes sont renouvelées et arborent 3 étoiles rouges qui préfacent  les 30 ans du club. Le parolier JP Ier commence à nous écrire notre hymne. Sous la poussée unanime des présents, il le terminera pour 2013. Notre challenge n'avait pas un nom ronflant mais anima les conversations et fit pétiller les guibolles qui se firent un plaisir monstre. Dommage, Patrick qui eut du mal à se lancer à cause d'une mécanique récalcitrante.

Quelques sorties plus loin, certtaines activités nous apportent un plaisir familial renouvelé Rochehaut, le Limbourg, la mer avant de se retrouver au barbecue qui en dégrisa quelques-uns. Notre Picsou a décidé de ne plus être le bodygard d'Emile et de se la jouer cador. Il ne manqua qu'une sortie. Bravo grand.   

2012 se termine dans la joie et les 30 ans se préparent avec fougue. Nos paroliers, nos photographes, nos metteurs en scène, nos chorégraphes et nos habilleuses commencent à avoir des probèmes de méninges. A l'avance merci à eux.

 2013, 30 ans d'existence, cela se fête, non !

Si la météo fut réticente et en a perturbé quelques-uns, il en fallut plus pour empècher les festivités. Les 30 ans ont été fêtés dans l'allégresse. Comme de coutume, les scribes, les réalisateurs, les metteurs en scène ont activé leurs neurones. Ils ont réussi car les scènettes ont atteint leur but et ont apporté la joie aux participants. Bien entendu, les 2 seuls rescapés depuis la création du groupe en 1983 ont été royalement applaudis et choyés. Que de joies de se souvenir de tous ces jours fastes.

Si le challenge n'avait pas le nom ronflant d'une classique, il n'empêche qu'il fit mal aux guibolles. Dommage que le réseau routier emprunté soit d'un niveau plutôt faiblard.  

Quelques organisations du samedi (Hastière, Durbuy, Chimay/Philippeville) ont été chahutées par une pluie tenace mais ont permis de découvrir de nouveaux sites. Merci à Jean-Jacques qui prend ses marques dans le profilage des circuits.

A la mi-juillet, l'écremage était fait et seul Dany Neerdael se trouvait en tête au niveau kilomètrage. Il n'avait plus qu'à assurer. Il se permit même de ne pas prendre le départ d'une sortie de 155 km alors qu'une météo faite d'orages violents était annoncée (ceux qui y participèrent furent noyés). Il termina la saison en roue libre.

2014, année miserabilis.

L'année ne commence pas bien. L'un de nos anciens cadors s'en est allé le 1 janvier. Jempi qui nous a accompagné dans nos premiers challenges Paris-Roubaix, Paris-Bruxelles-Paris, Gand-Wevelgem .... n'a pas résisté à une attaque cardiaque.

Lors de notre dîner annuel, nous avons fêté Ghislain pour ses 30 ans de présence. Bravo Ghislain et encore longtemps parmi nous. Notre Président annonce à qui veut l'entendre qu'il veut honorer Jempi en faisant une totale. Il emmène avec lui notre meneur de groupe J J et ne s'en pas compter bien que notre J P 2 avait une envie de les accompagner. Un gros rhume l'en empêche. Dommage il ne lui manqué qu'une sortie. Notre président en profite pour s'isoler en tête du classement des premières places. Il en est à 7 depuis 1986.

Le Ronde n'avait plus été au programme du challenge depuis quelques années. Voilà encore une chose de faite.

Pour la première fois, une réunion des capitaines de route a eu lieu afin d'établir la manière de fonctionner. Ceci afin que tous aient la même attitude devant les circonstances qui se présenteront.

Autre nouveauté, le défibrillateur est enfin là. Après moultes difficultés et de nombreux formulaires complétés et remis, en septembre le défibrillateur a été installé dans notre véhicule d'assistance. Nous innovons avec un défibrillateur mobile. 

2015 voit Joël annoncer qu'il veut faire une totale et n'autorisera personne à faire mieux. Oui, il l'a fait et a même fait des grands retours nocturnes afin d'être présent le dimanche matin. Bravo Joël.

Notre Vice Président reçoit un avis médical qui ne l'autorise plus à faire du cyclo. Dommage mais il accepte de rester en poste jusqu'à la fin de la saison. Merci Serge.

Cette année, la météo a été très clémente et nous n'avons eu qu'une suppression d'organisation.

Le challenge nous a vu participer à la Gorge du Loup, parcours éblouissant et très agréable. Par contre, les participations aux mensuelles est en forte baisse. Serait-ce en relation  avec la moyenne d'âge qui est élevée. C'est possible.

Notre séjour en Val de Loire s'est très bien passé mais a vu notre sortie de clôture du lundi se terminer sous la pluie et avec 5 crevaisons sur moins de 60 km. Le nombre record de 9 crevaisons pour un dimanche matin n'a pas été atteint.

L'ARBA nous a invité à lui préparer un parcours d'environ 60 km qui passerait par les 3 provinces de BW, Liège et Namur. Parcours touristique qui a réjoui les participants de la FFBC.

Lors de nore AG, Serge a remis son mandat et Patrick Mahy s'est présenté afin de rejoindre le comité. Le comité est remanié et Jean-Jacques prend le poste de Vice-Président. Félicitations.

2016 : cette année, nous avons à nouveau eu une totale et c'est l'ami Schultz qui s'est fendu avec des sacrifices à la clé. Il n'a pas été ménagé, n'a pas été favorisé mais il l'a réussie. Bravo à notre facteur fétiche.

Nous avons préféré annuler la sortie qui prenait son départ à Eindhoven. Certains l'ont regretté mais la météo s'annonçait dangereuse. Il n'y eu pas de regret car ce fut confirmé, dommage quand même mais nous remettrons ça.

Le club se lança dans la Typique et ceux qui choissirent le grand parcours furent obligés de passer les impers, grrr.....   car les p'tits parcours sont rentrés au sec eux.

Le week-end de la Pentecôte nous a quelque peu surpris par une température automnale plutôt qu'estivale mais la bonne humeur était au rendez-vous. Le moral ne fut pas atteint.

Par contre, les 2 mensuelles de juillet et d'août furent torrides. La sortie organisée par le club de Perwez avec le Mur de Huy comme point d'orgue ainsi que notre mensuelle vers Modave ont été effectuée sous une chaleur accablante. Oufti qué calor !

Notre groupe a pu encore compter sur une séance d'information du défibrillateur qui porte à 23 le nombre de membres ayant reçu quelques renseignements sur son emploi. Nous en ferons d'autres encore. Une vie peut un jour être sauvée, bravo et merci aux volontaires.

La saison s'est clôturée le 05/11 avec la visite de l'ARBA qui nous a rejoint pour la 2ième fois et, cette fois, nous avons terminé par une agréable soirée devant un repas bien achalandé. 

Bravo les gars, nous sommes fiers d’être Margelliens.

   
 Imprimer   
Copyright 2018 La Margelle